Circulaire lutte contre les violences sexuelles et sexistes: Communiqué CGT du 28 mars 2018

 

LUTTONS CONTRE LES VIOLENCES SEXUELLES ET SEXISTES

Par circulaire du 9 mars 2018 le ministère de l’action et des comptes publics précise les 3 axes constitutifs du plan de prévention et de traitement des violences sexuelles et sexistes.

Les SDIS sont concernés comme les autres collectivités et établissements publics.

20 % des femmes actives disent avoir été confrontées à une situation de harcèlement sexuel au cours de leur vie professionnelle et près de 30 % des victimes n’en parlent à personne

Le premier axe : prévenir les violences sexuelles et sexistes dans la fonction publique, en informant et sensibilisant le plus grand nombre d’agents sur les situations de violences et les acteurs.

Le second axe: traiter les situations de violences sexuelles et sexistes en imposant de définir la mise en place d’un dispositif de signalement (cellule d’écoute ou dispositif équivalent) et les violences sur le lieu de travail en élaborant un circuit de prise en charge et d’accompagnement des agents victimes.

La circulaire passe sous silence l’orientation du plaignant vers la Justice.

La CGT conseillera systématiquement la/le plaignant(e) de porter les faits graves ou répétés devant la justice, devant laquelle l’employeur public est tenu d’assurer la protection et l’accompagnement des victimes, ce que rappelle la circulaire.

Le troisième axe  confirme l’exemplarité dont doivent faire preuve les administrations en sanctionnant les auteurs de violences sexuelles et sexistes. 

La CGT n’a de cesse de dénoncer toutes les formes de violences faites contre les salariés, et l’environnement des SDIS expose particulièrement des agentes et agents dans les centres de secours, et pas moins dans les services administratifs.

Téléchargez le communiqué et la circulaire ICI

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *