Compte rendu de la rencontre du 1er decembre 2015 avec le President de la CNSIS

photo gazette des communes

photo gazette des communes

Compte rendu de la rencontre du 1er décembre 2015 avec

le Président de la CNSIS

La délégation CGT a été reçue par Monsieur Olivier RICHEFOU pendant un peu plus d’une heure. Le ton a été détendu et a permis de réitérer nos critiques sur la C.N.S.I.S. et son fonctionnement.

Le président a reconnu l’aberration de l’instance qu’il dirige lorsqu’elle se prononce après le Conseil Supérieur de la Fonction Publique Territoriale, et sur ce point, il rejoint l’analyse que nous avons portée en séance plénière.

Il veut transformer le Bureau en un organe de discussion pour préparer l’ordre du jour. Sur la représentation des organisations syndicales, il ne peut que reconnaître que « les textes ne sont pas clairs ». D’après lui, le décret peut être modifié mais si la notion de « toutes les organisations syndicales » apparaît, le fonctionnement pourrait être compliqué.

Nous avons évoqué quelques fiascos récents :

  •       L’arrêté habillement (manque de concertation, disparition des bandes sur les pantalons, l’apparence des agents semble primer sur le reste,..) bref le resserrement de la gaine dans les S.D.I.S., quand les policiers desserrent la leur…
  •         La  filière S.P.P.  examinée après le C.S.F.P.T. : le couperet de 2019 se rapproche,  et si rien ne change, des agents ne verront pas la couleur  des promesses de la filière dans laquelle “ils seraient acteurs” (oubli des agents du CTA-CODIS, les incohérences, les manques, la rigidification..)
  •        Les sapeurs-pompiers volontaires, leur statut, leur utilisation de plus en plus fréquente en garde postée par les S.D.I.S., et la dernière blague : l’entrée d’un d’entre eux au comité de direction de chaque S.D.I.S. avec un grade potentiellement égal à celui du directeur adjoint….

Mais aussi entre autres sujets :

  •     Le retard sur l’hygiène et la sécurité  dans les S.D.I.S. (absence de document unique, prévention tertiaire,…) et le peu de dossiers sur le sujet (toujours pas de bilan des effets du rapport Pourny de 2003 !!!)
  •       La coopération avec les autres services, tout particulièrement avec le S.A.M.U et leurs centres d’appels : nos champs d’activités se chevauchent pour une partie, « les plates-formes d’appel 15/18 sont une évidence ».

Nous lui avons aussi rappelé que nombre de dossiers sont travaillés loin des yeux des organisations syndicales (refonte de la pédagogie, de la conduite…)

L’entrevue s’est terminée sur le contexte budgétaire, les sources de financement des S.D.I.S. et la situation de celui du Nord, les propos de leur président, son départ et la suite à venir.

Télécharger au format pdf ICI

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *