De la complainte à Pompierland le 10 avril 2017

De la complainte à Pompierland

Un écrit du fabuleux monde associatif des sapeurs-pompiers, nous a alertés sur la très grande déception de la nomination à la tête du service de la doctrine et de l’emploi (D.G.S.C.G.C.) d’une personne qui a l’immense défaut de ne pas être sapeur-pompier !!!

Pour notre part, nous accueillons avec bienveillance madame la sous-préfète Mireille LARREDE.

Que certains agents soient déçus on peut le comprendre, mais s’ils se retournaient :

  • vers leurs plus 3500 agents faisant-fonction dont la C.N.S.I.S. nous affirmait par retour des S.I.S qu’ils allaient perdre leurs fonctions au 1er janvier 2020,
  • vers les agents des filières administratives et techniques qui attendent après réussite aux examens et concours une hypothétique nomination, et bien trop souvent perdent le bénéfice des concours,
  • vers les caporaux qui au fil des années s’interrogent sur ce qu’ils peuvent attendre de leur carrière.

Peut-être que cela les aiderait à relativiser leur sort, sauf à ce qu’ils soient démunis d’empathie.

Certes « Le mécontentement est la première nécessité du progrès. » (T. Edison) mais tout ne se vaut pas en terme de mécontentement.

On a donc les indignations qu’on peut, et cette fois-ci on passe notre tour, les emplois supérieurs de direction (la CGT était contre) n’ont jamais été la garantie que les postes de la D.G.C.S.G.C. seraient des postes réservés.

Téléchargez en pdf ICI

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *