Filière des formateurs dans les SDIS: Réforme en cours Réponse de la DGSCGC le 9 avril 2018

Formation !!

reforme en cours

Le collectif CGT vous alerte sur cette profonde mutation qui risque d’occasionner dans chaque SDIS une révision du fonctionnement habituel de l’encadrement des formations.

L’arrêté du 4 octobre 2017 NOR : INTE1720227A  remet à plat l’architecture de la filière formation, réforme entamée depuis longtemps, les pompiers sont parmi les derniers à se mettre en conformité.

Les diplômes existants perdront leur validité au 1er janvier 2020.

Seuls les titulaires de diplôme de formateur, pourront continuer à faire exercer la spécialité!!! Aucune équivalence!!!!

Nous invitons donc chaque formateur à se renseigner car la transition sera courte, et tous les employeurs n’ont pas encore pris les mesures qui s’imposent.

Dans le contexte actuel, nous savons qu’au sein des CNFPT, les sessions de formations sont complètes pour 2018, avec l’augmentation prévisible des besoins, le dimensionnement aurait dû être adapté, il semble qu’il ne le soit pas.

Chacun doit se saisir de cette problématique du formateur pour préserver ses compétences, auprès de son  directeur pour garder la capacité de formation et pour répondre aux besoins.

Illustration par la note du 30 octobre 2017:

Si on part du principe que les sous-officiers professionnels doivent tous être accompagnateurs de proximité 24 307*(sergents et adjudants), et la moitié des sous-officiers sapeurs-pompiers volontaires (47840*:2) 23 920.

Cela fait 48 000 personnes à former, loin du besoin estimé de 20 000.

Quant aux formateurs-accompagnateurs, et aux concepteurs de formation, respectivement 40 et 10 par établissement, cela pourrait faire court.

Vision globale des changements :

 La météo sur la spécialité formation pour les années à venir:

 Temps couvert et agité, coup de vent par endroit, risque de tornade localisé,

Prenez vos précautions, sortez équipés, VAE et autre matériel préconisé.

* chiffres DGSCGC statistiques 2016

téléchargez en PDF ici

 

Courrier à la DGSCGC

Montreuil , le 16 février 2018

Objet: mutation de la filière formation

 

Monsieur le directeur,

L’intégration de l’approche par la compétence  bouleverse le monde de la formation.

Le monde sapeur-pompier sera secoué par des délais courts entre la publication des décrets en 2017 et son application obligatoire au 1er janvier 2020. C’est une mutation rapide et sans équivalences, qui facilitent régulièrement le passage d’un état à un autre.

Nous avons des appréhensions sur les conséquences de ce changement.

À combien estimez-vous les pertes en nombre de formateurs?

Quelles solutions auront les retardataires en 2020?

Il semble que dans un certain nombre de services d’incendie et de secours, les mesures n’aient pas encore été toutes prises pour assurer toutes les formations de manières réglementaires.

Ceux qui les ont prises constatent que les formations du CNFPT pour 2018 sont pleines, alors que les besoins non satisfaits sont encore importants.

Certains ne seront pas prêts dans les délais.

Y-a-t-il une dérogation type “produits biocides” en préparation?

Les besoins annoncés dans la circulaire semblent loin de la réalité du terrain.

De plus des zones d’ombre demeurent, entre autre si les instructeurs, bénéficiaires d’équivalence sont à déduire des 1000 concepteurs de formation.

Avez-vous des éléments permettant d’éclaircir cette situation?

Avec l’objectif annoncé d’augmenter de plusieurs milliers le nombre de sapeurs-pompiers volontaires, les besoins en formation seront importants. Il s’agit maintenant d’être  à la hauteur…

Monsieur le directeur veuillez recevoir nos salutations respectueuses


Réponse de la DGSCGC le 9 avril 2018

Téléchargez en pdf ICI

 

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *