Le 29 juillet 2014, la CGT interpelle le député Ginesta suite à l’article du Canard enchainé

piqure_CGTMonsieur le député,

 

Nous tenons à vous interpeller sur un article du Canard Enchaîné intitulé: “Elle est pas belle ma permanence?”, daté du 17 juillet 2014. Cet article ne semble pas avoir suscité de réaction de votre part ni de celle de vos amis alors qu’il met en évidence des dérives de l’utilisation des deniers publics.

Pour notre part, nous nous souvenons encore du rapport d’information “Mission d’évaluation et de contrôle sur le financement des services d’incendie et de secours” déposé par la Commission des Finances le 8 juillet 2009 auquel vous avez largement contribué.

Ce rapport a bénéficié de votre plume acérée et de votre regard perçant.

Vous avez été capable d’y pointer du doigt ce qui vous semblait dépasser la mesure : “Sans vouloir porter de jugement, les Rapporteurs, (dont vous–même), remarquent que la filière sapeur-pompier bénéficie de conditions de rémunération qui sont loin d’être désavantageuses”. Celles des députés également.

Vous rappeliez que votre “mission a pour but de défendre le porte-monnaie du contribuable face à des corporatismes qui s’expriment (…)”, mais il semble qu’il y ait 2 poids, 2 mesures.

Comme beaucoup de vos confrères, vous prônez des rationalisations et des économies tout en omettant de vous les appliquer.

Aujourd’hui, nous sommes tentés de vous proposer la rédaction d’un rapport sur ce thème, en espérant que vous saurez être aussi intransigeant et impartial, que quand il s’agit de la profession de sapeur-pompier, plébiscitée par la population, mais malheureusement dangereuse pour ceux qui l’exercent.

 

Osant espérer que vous serez capable de faire cesser les abus dans un contexte budgétaire dont on ne cesse de nous dire qu’il est contraint,

Nous vous adressons, Monsieur le Député, nos salutations respectueuses.

 

Pour le collectif des agents des SDIS

Sébastien Delavoux

Téléchargez le courrier au député Ginesta ICI Téléchargez l’article du canard enchaîné du 16 juillet ICI

 

    1 commentaire

  1. Je ne sais pas comment on peut nos politiques (tous) peuvent être aussi à l’aise pour parler de la sorte quand ils empochent des salaires astronomiques avec des retraites acquises après bien souvent que quelques années.

    C’est dans la rue que ça va se terminer. La rentrée sociale c’est pour bientôt. Alors tous dans la rue.

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *