compte rendu de la rencontre avec le ministre de l’intérieur du 11 juillet 2014

le 16, Juil, 2014 dans Actu | 1 commentaire

Rencontre entre le collectif des agents des S.D.I.S.

et Bernard CAZENEUVE, Ministre de l’Intérieur (Place Beauvau)

Vendredi 11 juillet 2014

Le Ministre nous propose la séance deux temps :

Exposé de nos questions,
Réponses à nos questions.

EXPOSE DES QUESTIONS

I – La réforme territoriale :
Nous faisons part de l’inquiétude des agents des S.D.I.S. (S.P.P. et P.A.T.S. confondus) sur leur avenir dans le service public d’incendie et de secours avec les multiples réformes qui se profilent, sachant que tout a été dit sur l’avenir des S.D.I.S. : étatisation, régionalisation, militarisation.
La C.G.T. tient à souligner l’attachement, pour les sapeurs-pompiers, de travailler avec leurs collègues P.A.T.S. au sein des mêmes établissements.

II – Le climat social :
Nous exposons différents points qui, à notre sens s’inscrivent dans cette rubrique :
– La déception du personnel face à la filière de 2012 ;
– L’application de la directive du temps de travail traduite par le décret n° 2013‑1186 du 18 décembre 2013 selon une logique comptable et non humaine ;
– La dégradation du climat social depuis l’arrivée au pouvoir de François HOLLANDE. Jamais la pression n’a été aussi forte au sein des S.D.I.S. ;
– La nette dégradation des conditions de travail des agents des S.D.I.S. au regard de nos remontées de terrain, confirmée par les chiffres de la C.N.R.A.C.L.
– Explosion de l’absentéisme, de l’accidentologie, de la maladie, des suicides ou des tentatives de suicide ;
– L’absence de médecine préventive dans les S.D.I.S. ;
– Le rôle des élus qui dans certains S.D.I.S. font fi du dialogue social et ne respectent en aucun cas le droit des travailleurs.

Nous demandons :
– La pérennisation de l’étude portant sur la mortalité des S.P.P. ;
– L’intégration des enquêtes accidents de la D.G.S.C.G.C. au sein des C.H.S.C.T. ;
– Une rencontre rapide avec la D.G.S.C.G.C. afin d’aborder l’ensemble des problématiques liées aux conditions de travail des agents des S.D.I.S.

III – Le secours à personne, domaine des sapeurs-pompiers :
– Nous citons le discours de Marisol TOURAINE, Ministre de la Santé.
– Nous précisons que nous nous dissocions de la position de certaines organisations syndicales et d’une association loi 1901 (qui confond sa mission associative et le rôle dévolu aux organisations syndicales issues des urnes des travailleurs).
– Loin de toutes les polémiques, nous réaffirmons que les sapeurs-pompiers sont un réseau essentiel pour le service public et l’aide à la population.

IV – Le statut des sapeurs-pompiers volontaires :
– Nous rappelons que l’utilisation des S.P.V. en garde postée est contraire au discours de François HOLLANDE lors du congrès national de 2013 à Chambéry.
– Nous évoquons les nombreux problèmes de disponibilité des S.P.V.

V – Le C.R.O. :
– Nous attendons une adaptation aussi rapide que possible du dispositif prenant en compte les modifications de la réforme des retraites.
– Certains agents vont se retrouver à l’âge de 55 ans dans une situation de flou et de vide juridique (le dispositif n’a pas été adapté après la modification des droits à la retraite : il court de 50 à 55 ans, alors que la retraite n’est accessible qu’à partir de 57 ans pour la catégorie active).
– Il faut donc vite adapter le C.R.O. pour le pérenniser et l’améliorer pour l’élargir.

VI – La représentativité syndicale :
– Elle appartient u