Communiqué sur l’annonce d’achat de DASH

Communique DASH

Des annonces pour la sécurité publique,  des factures pour la sécurité civile.

Acte 1:

Nous avions vu avec énervement les articles de presse titrant « budget 2018, les pompiers tirent leur épingle du jeu ». Cette vision qui pourrait  démontrer la méconnaissance des journalistes sur le sujet, renforce la stratégie de communication du gouvernement.

Acte 2:

Le coût/coup de maître: lors du discours du président de la république aux forces de sécurité intérieure du 18 octobre, il précise que l’heure est aussi à la fermeté. « Nous reconduisons beaucoup trop peu », a-t-il martelé. Le projet de loi piloté par le ministère de l’Intérieur comportera « plusieurs dispositions pour permettre d’améliorer les retours vers les pays d’origine ».

Sauf que  les reconduites à la frontière annoncées se feront avec l’aide des appareils de la Sécurité Civile, les DASH. Le même type d’appareil dont le ministre de l’intérieur annonçait le 25 juillet la commande (6 appareils).

Un rapport du  sénat de juillet 2006 dénonçait déjà que “hors période de feux de forêts, le DASH est également utilisé pour des opérations de reconduite à la frontière….” dont le coût est imputé au budget des missions de sécurité civile.

Ce que nous avons réaffirmé lors de notre audience du 20 septembre dernier pour le projet de loi de finances 2018, par Éric Ciotti.

Nous avons aussi proposé de limiter à  4 l’achat de DASH, pour acheter 2 canadairs, pour éteindre les feux, mission de Sécurité Civile s’il en est …. Par ailleurs, nous n’aimons pas du tout ce mélange des genres !!

N.B: l’achat des DASH a pour but de remplacer les trackers qui ont une soixantaine d’années.

Téléchargez en pdf ICI

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *