Courrier DGSCGC sur le dossier CTA/CODIS le 3 novembre 2012

ctaMontreuil, le 3 novembre 2012

 

M. Jean-Paul KIHL

 Direction générale de la sécurité civile et de la gestion des crises 

Place Beauvau
75800 Paris Cedex 08 

Monsieur le Directeur, 

Depuis maintenant plusieurs mois un groupe de travail relatif à l’organisation des Centres de Traitement de l’Alerte (CTA) et des Centres Opérationnels Départementaux des Services d’Incendie et de Secours (CODIS) a vu le jour sous l’égide de la Direction Générale de la Sécurité Civile et de la Gestion des Crises (DGSCGC). 

Notre organisation syndicale ne peut que se féliciter d’une telle initiative en regard des problématiques nombreuses qui se font jour au sein de cette structure relevant des SDIS. 

En effet, depuis plus d’un an et demi, la CGT est à l’initiative d’une enquête nationale visant à identifier l’ensemble des difficultés et enjeux des CTA/Codis. 

A ce titre, des visites ont été effectuées dans de nombreux Services Départementaux d’Incendie et de Secours (SDIS) de France, visites axées d’une part sur un échange constructif avec les différentes autorités (Chef de pôle, chef de groupement CTA, etc…), complétées par des rencontres avec les personnels. 

Ce principe double nous a permis d’une part, une identification des nécessités et besoins complexes des SDIS en matière de réponse opérationnelle tout en prenant en compte, autant que faire se peut, les conditions de travail des personnels et, d’autre part, une écoute constructive des attentes ou revendications des personnels. 

L’étude des Risques Psychosociaux, des phénomènes de stress opérationnel ou d’épuisement au travail se révèle la base incontournable d’une analyse didactique afin d’améliorer les conditions de poste. 

Le croisement de toutes ces informations nous permet aujourd’hui d’apporter une réponse humaine et technique qui ne manquera pas d’enrichir le groupe de travail de la DGSCGC. 

Pour autant, nous ne pouvons que nous étonner du constat actuel qui consiste à voir différents SDIS, en particulier du sud-est, mettre en œuvre de nouveaux modes d’organisation, voire des modifications d’orientations statutaires pour les personnels qui ne répondent que très partiellement aux problématiques qui ont été identifiées au sein du groupe de travail. A ce titre, les premiers résultats de notre enquête ont fait l’objet d’une écoute attentive et ont servi de base à une démarche résolument constructive. 

Même s’il n’est pas contestable que les collectivités fonctionnement selon le principe de libre administration, la CGT ne peut que s’interroger et s’étonner de ces initiatives menées qui risquent d’être au mieux parcellaires, au pire contre productives tant pour l’organisation des SDIS que pour les personnels. 

Il apparaît plus que dommageable que l’impatience de certains mette en péril les bénéfices attendus de l’expertise du groupe de travail de la DGSCGC visant à une approche complète en termes de gestion de carrière, santé au travail, reconnaissance de l’expérience, et in fine un cadre général commun 

De plus, il semblerait que de tels choix remettent en question la légitimité de la DGSCGC au travers des dossiers qu’elle initie et part le fait rendent caduc l’ensemble des orientations susceptibles d’y être prises. 

Les personnels de CTA/Codis ont de fortes attentes en regard du travail en cours et nous ne pouvons accepter que le corollaire en soit une tentative à minima de résoudre de façon fragmentaire des problématiques qui relèvent du champ national.  

Aussi, la CGT demande que cessent les initiatives qui n’auront pour conséquence qu’une prise en compte locale de la gestion du dossier des CTA/Codis et ne permettront pas de résoudre les difficultés récurrentes qui ont été identifiées au sein du groupe de travail de la DGSCGC. 

Les agents qui travaillent dans les CTA/Codis méritent bien une analyse spécialisé et technique qui leur permettra de rendre un service public de qualité dans des conditions propices au bien être au travail passant par un droit à la carrière réaffirmé. 

Veuillez agréer, monsieur le Directeur, l’expression de nos plus sincères salutations. 

Pour le collectif CGT des SDIS

 

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *